Après son investiture, et à l’occasion des visites dans les pays où il s’est rendu, le président Ouattara ne cesse de demander à tous les fils et à toutes les filles de la Côte d’Ivoire de rentrer au pays, afin de participer à la réconciliation et à la reconstruction de la nation. Répondant à cet appel, Seth Koko, «Consultant Diplomatique, auteur du projet du Dialogue Direct Inter-ivoirien, fondateur de l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI)», annonce son retour d’exil, le samedi 26 novembre prochain à 18h10. Après 3 ans d’exil en France. Celui qui a réclamé la paternité du Dialogue Direct Inter-ivoirien à l’ex-président Laurent Gbagbo avoue s’inscrire dans la ligne de conduite du nouveau chef de l’Etat ivoirien, M. Alassane Ouattara. L’une des missions qui lui tient à cœur, porte sur la sensibilisation des populations pour le retour aux valeurs citoyennes et républicaines. L’autre mission importante qu’il s’est donné, concerne la sensibilisation de ses parents à la réconciliation nationale. Notamment les populations des régions du sud-ouest qui ont été fortement dressées contre l’action du président Ouattara durant ces 10 dernières années par M. Laurent Gbagbo. Seth Koko a été l’un des Ivoiriens “parent Bété” du président déchu, à demander ouvertement le 3 avril dernier à l’ONU et au président Nicolas Sarkozy, de faire détruire les armes lourdes ainsi que la résidence de Laurent Gbagbo, afin de mettre fin aux souffrances du peuple ivoirien. Afin de préciser les actions qu’il compte entreprendre en Côte d’Ivoire et se prononcer sur l’actualité politique du moment, il donnera une conférence de presse le vendredi 2 décembre à Abidjan.

Source: Le Patriote